Projets

IVRESSE – 3ème album qui sera enregistré en live en mai 2018 Salle Colonne -
Exaltation des sens, provoquée par un flacon, une émotion, une passion, un parfum, un plaisir… Le SpiriTango Quartet propose une exploration de toutes les facettes de cette euphorie étrange qui s’empare de l’esprit et du corps des Hommes, et ce par le double
TANGO prisme de la musique et de la poésie, porteuses d’extases étourdissantes… Un voyage qui, sans oublier l’Argentine de Borges et de Piazzolla, va explorer de nouvelles influences : une pointe de salsa chaloupée puis une milonga nostalgique de Rosario en compagnie de Luis Caruana, les choros brésiliens aux sémillants déhanchements avec Nazareth et De Abreu… Et pour la première fois une véritable place donnée à la musique française actuelle, avec la première transcription pour quartet du désormais célèbre « Opale Concerto » de Richard Galliano, et deux créations d’Alexandre Fontaines et Matthieu Stefanelli. Le SpiriTango Quartet vous invite pour cette danse entre deux univers, l’esprit animé par les mots d’Alfred de Musset : “Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait
l’ivresse ?”

IVRESSE – 3rd album to be recorded live in May 2018 Salle Colonne -
The SpiriTango Quartet offers an exploration of all the facets of this strange euphoria that takes hold of the spirit and the body of the Men , and this by the double
TANGO prism of music and poetry, carrying stunning ecstasies … A trip that, without forgetting the Argentine of Borges and Piazzolla, will explore new influences: a salsa salsa hammer then a milonga nostalgic Rosario in the company of Luis Caruana, the Brazilian choros with their seductive swaying with Nazareth and De Abreu … And for the first time a real place given to the current French music, with the first transcription for quartet of the now famous “Opale Concerto” Galliano, and two creations by Alexandre Fontaines and Matthieu Stefanelli. The SpiriTango Quartet invites you for this dance between two worlds, the spirit animated by the words of Alfred de Musset: “Whatever the bottle, provided we have
drunkenness? ”